Revenir en haut
Aller en bas
Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Game of Thrones
Aller à la page: <  1, 2, 312, 13, 14
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Dr. House FAN Index du Forum -> House Fan -> Salle de Repos -> Loisirs -> Séries
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
antoinette


Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2009
Messages: 920
Localisation: carcassonne
Personnage(s) préféré(s): house
Episode(s) préféré(s): saison 3

MessagePosté le: Lun 28 Aoû - 09:15 (2017)    Sujet du message: Game of Thrones Répondre en citant

Bonjour Mnémosyne !
J'ai en ce moment , et depuis deux semaines de gros gros ennuis de santé pour mon mari et moi , et je n'ai pas eu le temps de lire ton avant dernier compte rendu ni le dernier.
Je garde tout ceci pour des jours meilleurs , mais c'est pas demain la veille !
J'espère que pour toi tout s'arrange point de vue santé . Je te souhaite de passer de bonnes vacances avec ton homme et d'en profiter un max !
Pu....de m.... c'est "boring" de vieillir et en plus lorsqu'on est estropié ! mais c'est la vie !
Bonne semaine Mnémosyne.
===============
je sais pas pourquoi j'avais 1000 en année de naissance! j'ai du me tromper , mais pas dans le bon sens! j'ai 65 ans et je pète la forme ! (mais hélas moi je suis + forte que Greg , im me faut 2 cannes pour avancer!
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 28 Aoû - 09:15 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
antoinette


Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2009
Messages: 920
Localisation: carcassonne
Personnage(s) préféré(s): house
Episode(s) préféré(s): saison 3

MessagePosté le: Jeu 31 Aoû - 10:05 (2017)    Sujet du message: Game of Thrones Répondre en citant

Ouf !! je viens de lire ....et relire avec beaucoup d'attention tes dernières analyses Mnémosyne , et je me suis ré-ga-lée , encore une fois !
Jon Snow étant mon chouchou , je ne partage donc pas ton point de vue le concernant et j'ai beaucoup aimé l'épisode 5 ainsi que le 6 !
J'ai vu aussi le 7 et j'ai hâte de lire ce que tu pense de cet ultime épisode de la saison .
J'ai lu quelque part que la saison 8 ne serait diffusée que en 2019 ! l'attente sera très longue pour moi ! surtout que d'ici deux ans il peut s'en passer des choses , enfin j'espère être là pour l'ultime saison.

J'ai vu que dr House est rediffusé sur une chaine , mais la , je suis "overdosée" du bonhomme et tant qu'à faire , je préfère me replonger dans la saison 1 de GOT .
===============
je sais pas pourquoi j'avais 1000 en année de naissance! j'ai du me tromper , mais pas dans le bon sens! j'ai 65 ans et je pète la forme ! (mais hélas moi je suis + forte que Greg , im me faut 2 cannes pour avancer!
Revenir en haut
Mnémosyne
House Addict

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2009
Messages: 1 944
Localisation: un p'tit village perdu dans le Berry
Féminin Bélier (21mar-19avr)
Personnage(s) préféré(s): House, Wilson et Foreman
Ships: Huddy

MessagePosté le: Sam 9 Sep - 03:29 (2017)    Sujet du message: Game of Thrones Répondre en citant

@ antoinette : Je pense bien fort à toi, je sais combien la santé est importante pour profiter du quotidien et bénéficier d'un certain bien-être. De mon côté, j'ai pu apprécier mes vacances et oublier mes soucis. Je vois le spécialiste le 14 novembre, en attendant, je vais essayer de ne pas trop stresser et y penser.

Alors, j'avoue, je vais être très dur avec ton chouchou et je m'en excuse mais Jon fait partie de mes personnages préférés du livre et il est tellement moins attachant dans la série que je ne peux m'empêcher de hurler. Mais, saches que je crie par amour Mr. Green J'ai lu aussi que la prochaine saison serait qu'en 2019, il est clair que ça va être très long, du coup, j'espère que GRRM (l'auteur du livre dont est tiré la série) va nous sortir l'intégrale 6 pour patienter please

Moi aussi, j'avais une overdose de House mais j'avoue apprécier redécouvrir les épisodes à travers le regard de ma fille. Je trouve chouette de la voir aimer cette série et ce personnage autant que je les ai aimés love

Je souhaite que ton mari et toi connaissiez une accalmie dans vos problèmes de santé et t'embrasse bien fort bisou

A très vite pour le dernier épisode !


7x06Beyond the Wall



Promis, j’ai passé de bonnes vacances, courtes, mais ensoleillées, belles, douces, reposantes… du coup, si je m’emballe et crie mon indignation, elles ne sont pas responsables, seuls D&D le sont. J’ai trouvé l’épisode hyper lourd, indigeste, prévisible, dénué d’émotion, bien souvent risible, regroupant tous les clichés des films dits de série B (et pourtant, normalement, je les aime bien !), incohérent… bref, je n’ai pas aimé, j’ai failli ne rien écrire, et puis, je me suis dit qu’en faisant part de mon ressenti et, en analysant ce dernier, j’allais peut-être percevoir l’épisode autrement.

Alors, si j’ai bien compris pourquoi une telle expédition se devait d’être - D&D voulant qu’un des dragons de Daenerys devienne la monture du roi de la nuit (très certainement pour voler au-dessus du Mur et ainsi ouvrir la porte à son armée de morts, voire cramer le Mur, ce serait encore plus joli à voir) - , j’ai trouvé l’épisode terriblement grossier, du coup, ça retire carrément le plaisir d’une tel évènement (d’autant que ce dernier était, au final, fortement attendu). Après, si l'épisode ne s’était déroulé qu’au-delà du Mur, ça aurait peut-être permis d’être plus dans l’ambiance. Là, le fait que l’expédition soit, en permanence, entrecoupée par des scènes de Winterfell ou de Peyredragon, ne nous a pas permis d’être pleinement en immersion avec le groupe de Jon.

L’expédition est rythmée par de nombreuses discussions, plus passionnantes les unes que les autres, histoire de nous faire patienter jusqu’à ce que le groupe tombe sur l’armée des White Walkers pour récupérer, rappelons-le, un mort afin de persuader Cersei de faire une trêve et de s’allier avec Daenerys et Jon le temps de la grande bataille avec ces derniers.

Ça commence avec celle entre Jon / Gendry / Tormund, certainement la plus puissante, qui met en avant le fait que Gendry ne connait pas le nord, du coup Tormund s’empresse de lui expliquer comment survivre au froid (pardon, comment ne pas se geler les couilles, je ne voudrais pas offenser les scénaristes en modifiant les dialogues), la première étant de baiser. Jon, comme toujours, a le don de relever les c*nneries des autres, il lui fait donc remarquer qu’ils sont mal barrés n’ayant pas de donzelles à des lieues à la ronde, ce qui permet à Tormund de poursuivre dans le gras en lançant que, dans ces cas là, on fait avec ce que l’on a. Cela a le mérite de faire ralentir Gendry qui préfère ne pas être trop prêt de lui, ce n’est pas plus mal, il était tellement chaud bouillant pour aller à la baston qu’il marchait d’un pas plus que rapide, pas certaine qu’il aurait pu faire son sprint jusqu’à Fort Levant s’il avait conservé ce rythme. Je ne sais pas si Jon va être heureux de le voir flirter avec Arya (sa chouchoute) sachant qu’il le perçoit comme un bon gars qui sait bien se battre mais qui n’est pas vraiment futé. Après, avec ce qu’ils vont vivre ensemble, ça va forcément les lier et faire qu’ils se respectent.

Tormund interroge ensuite Jon sur sa rencontre avec Daenerys et lui fait remarquer qu’il a trop côtoyé le peuple libre pour savoir ployer le genou et, étonnamment, il trouve cela dommage, lui renvoyant que Mance Rayder, par fierté, n’a jamais su le faire non plus et que ça lui a coûté la vie ainsi que celle de la plupart des sauvageons. Il est surprenant de voir combien il lui en veut, ça ne colle pas forcément avec ce qu’il mettait en avant jusqu’ici, du coup, ça donne le sentiment que ses propos ne sont là que pour décider Jon à le faire. Après, je le rejoins dans le fait que la fierté peut parfois faire du tort mais autant il me semblait stupide, au début, que Jon soit aussi buté, autant maintenant que Daenerys lui a montré qu’elle était toute émoustillée par lui, il n’a plus besoin de le faire puisqu’à deux doigts de lui faire accepter l’alliance par attirance.

Si, par crainte des ardeurs de Tormund, Gendry a préféré ralentir, il ne se voit pas bien heureux à l’arrière non plus, se retrouvant auprès de Thoros qui en profite pour évoquer sa rancœur envers la Fraternité sans Bannière. Il n’y a pas mieux qu’une p’tite thérapie pour passer le temps et rendre l’expédition plus constructive. Thoros lui explique donc qu’ils ne l’ont pas vendu à une sorcière mais une prêtresse et que ça change tout, on ne sait pas quoi mais ça change tout. Voyant que Gendry n’accepte toujours pas (et je le comprends), Béric met en avant l’argument débile qu’il faut de l’argent pour mener une grande guerre (ce qui est à des années-lumière de la mentalité de la Fraternité du livre) et alors qu’il leur ouvre son cœur en leur disant qu’il comptait rester avec eux (ce qui est le cas dans le livre) et en leur faisant part de son vécu avec Mélisandre, Sandor boucle la discussion en lui lançant qu’il n’a pas à se plaindre puisqu’il l’a vue nue et qu’au final, il n’est pas mort. Allez, hop, l’histoire est close, ça va permettre de tuer Thoros, cette dernière ayant été éclaircie avant sa mort parce que, ne nous mentons pas, il apparait clair qu’il va faire partie des victimes, il est hyper ralenti et ne sert plus à rien depuis que Sandor sait lire dans les flammes et que Béric n’a plus vraiment besoin d’être ressuscité, la grande bataille arrivant à grands pas. Sans compter que je ne suis pas certaine que D&D aient envie de garder son personnage, du coup, ça les arrange, s’il meurt, il meurt vraiment. Bref, un partage de gourde, une p'tite tape dans le dos et voilà Thoros et Gendry réconciliés.

La discussion entre Jon et Jorah apparait un poil plus intéressante car elle va plus en profondeur par rapport à la première qu’ils ont eu concernant le père de ce dernier, permettant ainsi d’évoquer, entre autres, l’épée de famille. Il est bien de rappeler que la mort de Jeor a été terrible parce qu’il était, en effet, homme à mourir pour ses hommes et que ce soit une partie de ces derniers qui ait mis fin à sa vie ne peut que l’avoir anéanti. Il est bien aussi que Jon décide de rendre Grand-Griffe à son héritier. Même si le fait qu’elle soit en sa possession met en avant le fait que Jeor ne comptait pas la donner à Jorah, Jon a l’élégance de l’expliquer autrement, laissant entendre qu’il l’a fait, pensant que ce dernier ne reviendrait pas. Mais Jorah n’est pas dupe et je trouve très joli la manière dont il lui rend, lui assurant que, s’il la lui a donnée, c’est qu’il en avait envie, qu’il lui renvoyait ce qu’il aurait voulu pour représenter sa Maison. Après, Jorah me touche toujours, du coup, le voir dire qu’il a été l’opprobre de la famille, qu’il a brisé le cœur de son père, qu’il a perdu toute prétention à cette épée m’a émue. Déclarer à Jon qu’il souhaite qu’elle le serve bien, ainsi que ses enfants après lui, ne peut que m’inquiéter, ça donne le sentiment que, lui, n’en aura pas, qu’il va crever comme un c*n et ça, ben, je ne veux pas ! Après, c’est peut-être aussi une manière de lui dire : laisse tomber Daenerys, elle ne peut avoir de descendant, va voir ailleurs si j’y suis sifle Le regard bovin de Jon, à ce moment là, fait peur pour l’avenir de Westeros mais, bon, il est le héros, il faut l’accepter comme il est puisqu’on n’est pas prêt de s’en débarrasser.

Du côté de Winterfell, Arya et Sansa continuent à se renifler le c*l pour savoir si elles peuvent se faire confiance. C’est pas très élégant pour des ladies, du coup, Arya fait bien de dire qu’elle n’en est pas une parce que des deux, il est clair qu’elle est la plus grossière. Elle commence en mettant en avant la nostalgie de son père, lorsqu’il la regardait du haut des remparts, quand Sansa, elle, tricotait à l’intérieur, ne pouvant donc pas se souvenir. Allez, prend ça dans la figure. Sauf que, bon, Sansa a aussi des souvenirs de lui mais, ça, Arya, elle s’en fout, elle a envie de raconter les siens. Bref, elle aimait Ned, et il l’aimait pour ce qu’elle était. Pas une grande nouvelle en soit, on le savait déjà, on va dire que ça permet à Sansa de le savoir aussi et d’introduire le fait qu’Arya lui en veut d’avoir aidé les Lannister à tuer le seul homme qui comptait pour elle. Que dire. Je crois que j’en suis restée, tout comme Sansa, sans voix. Cette dernière n’a cessé d’alerter ses frères et sœurs sur la non fiabilité de Baelish et elle se voit devoir se justifier d’un message, trouvé dans la chambre de ce dernier, datant de ses débuts à Port-Réal, qui devait permettre à leur père de ne pas mourir, je ne vois pas en quoi ce message est significatif de trahison de la part de Sansa. Robb n’y a, de toute manière, pas répondu. Cela n’a eu aucune conséquence. Ned est mort parce qu’il a obéi à Varys en acceptant d’avouer avoir été un félon pour sauver ses fesses et protéger ses filles. Sans compter que Cersei ne comptait pas le tuer, c’est Joffrey (sans doute conseillé par Baelish) qui a ordonné sa mort pour démontrer qu’il était le seul à décider qui devait vivre ou mourir. Je trouve bien que Sansa l’arrête lui assurant qu’elle n’a pas à lui lire, qu’elle connait parfaitement ce message mais elle a beau remettre le contexte et le sens que ce dernier avait à l’époque, Arya n’entend pas, elle n’en a d’ailleurs pas l’intention, elle reste sur son idée que Sansa était une gourde qui n’avait qu’une ambition : être reine. Il est étonnant qu’elle n’ait retenu de l’exécution de leur père que la tenue et la coiffure de sa soeur parce que les cris qu’elle a poussés restent gravés dans ma mémoire et je ne vois pas comment Arya n’a pas pu les entendre aussi. Bref, en dehors d’avoir appris à se battre – pour pouvoir assouvir sa vengeance – cette dernière ne semble pas avoir évolué en restant dans ses aigreurs d’antan et ça fait mal. Il est temps que Bran se réveille pour lui dire ce qui s’est réellement passé parce que ça devient lourd et que je voudrais bien qu’Arya passe à autre chose, c’est lassant de la voir en permanence sur le c*l de sa sœur. En attendant, il est bien que Sansa lui renvoie, histoire qu’elle comprenne qu’elles ne pouvaient pas, toutes les deux, agir à ce moment là, qu'elle n’est pas venue, alors qu’elle était présente, au secours ni de son père ni d’elle parce que, même si Arya est de mauvaise foi en lui lançant qu’elle n’a pas trahi sa famille comme Sansa l’a fait en envoyant un tel message, il est important qu’elle l’entende parce que ce n’est pas qu’une question d’âge mais aussi de situation, elles seraient mortes toutes les deux si elles avaient agi autrement. De même, Sansa a raison de lui dire que, sans elle, ils n’auraient pas récupéré Winterfell, Jon ayant perdu la bataille des bâtards, parce que, là encore, c’est une réalité et il est temps qu’elle soit perçue à sa juste valeur. Et, oui, pendant qu’Arya s’entrainait, Sansa, elle, se voyait être aux mains de Joffrey, puis de Ramsay. C’est aussi une réalité. Alors, je ne dis pas que l’une à plus souffert que l’autre mais qu’Arya cesse son p’tit jeu débile et qu’elle s’occupe de ce qui est important, qu’elle épaule sa sœur dans la préparation de l’arrivée de l’hiver et la bataille contre les White Walkers, plutôt que lui faire perdre du temps avec des chamailleries de gamine. Sans compter que Lyanna Mormont n’a rien à faire dans la discussion, elle est badass, c’est clair mais parce que la situation lui permet de l’être, Arya et Sansa le sont maintenant qu’elles peuvent l’être. C’est stupide de faire une telle comparaison. Bref, je comprends que Sansa soit agacée de voir sa sœur être susceptible de foutre le Bronx alors qu’il apparait essentiel que tout aille pour le mieux pour se donner une chance de survivre à ce qui se prépare.

Histoire de se remettre un p’tit bol d’oxygène au-delà du Mur - avec humour et grâce - , Tormund vient faire connaissance avec Sandor qu’il se permet d’appeler The Hound, on se demande bien pourquoi sachant qu’il est peu probable que les sauvageons aient connaissance de lui. Du coup, on se dit que ça doit être Jon qui le nomme encore ainsi. Une telle rencontre ne peut qu’être servie par du vocabulaire à faire rougir la prof de français de ma fille, elle permet aussi de rappeler la relation feu / Sandor. Le fait qu’elle est, de nouveau, mise en avant n’est sans doute pas anodin mais, pour le moment, ça n’apporte rien si ce n’est des gros mots, D&D ne sachant pas vraiment quoi en faire (ou ne voulant rien dévoiler), du coup, ils reviennent à ce qu’ils aiment : parler sexe. Sandor, trouvant Tormund collant, lui demande s’il veut lui « sucer le dard », ce dernier lui répond qu’il préfère « la chatte » et enchaine sur son béguin pour Brienne (assurant qu’il perçoit la réciprocité de ce dernier à travers sa manière de le regarder lol ). Du coup, ça donne l’occasion à Sandor d’avoir des nouvelles de cette dernière et à Tormund de nous faire marrer quand il comprend qu’il la connait aussi. En tout cas, il est bien accro d’elle, il en est déjà à vouloir lui faire tout plein de bébés pour conquérir le monde ! Je crains que ce qui l’attire, c’est son côté costaud, ce qui diffère de Jaime qui perçoit, chez elle, la douceur et la féminité que Cersei n’a pas (en particulier dans le livre).

C’est au tour de Jon et Béric de converser, ça donne presque le tournis ces discussions en binôme. Ned est, de nouveau, évoqué, il ne l’a jamais été autant depuis que l’on sait qu’il n’est pas son père. Du coup, on se dit que, si Béric met en avant le fait que Jon ne lui ressemble pas, c’est pour le préparer psychologiquement à la révélation que lui fera Bran. Sans compter le fait que Drogon semble l’avoir reconnu comme étant un Targaryen. Ça devrait faire son chemin dans sa tête et lui faire un moindre choc lorsqu’il apprendra ses origines. Quoique, s’il couche avec Daenerys - ce qui devrait être imminent au vu de leur dernière scène - , je ne suis pas certaine que ce ne soit pas un choc tout de même. Ils profitent aussi de ce moment d’intimité pour évoquer leur résurrection respective (enfin les 6 concernant Béric), naturellement, Jon lui renvoie qu’il sert le Nord et non le même Dieu que lui, mais en profite quand même pour en savoir un peu plus concernant la raison de cette dernière. Là encore, pas de grandes révélations puisque Béric est dans l’incapacité de le lui dire, ne sachant pas lui-même pourquoi il ne cesse d’être ressuscité. Après, il a raison de lui renvoyer que leur combat à tous est celui pour la vie, la mort étant leur ennemi mais faisant inexorablement partie de cette dernière. Ça fait très réflexion philosophique, sans l’être puisqu’elle s’arrête au fait qu’ils se doivent donc d’aider et défendre les plus faibles. Du coup, Jon ne sait plus trop quoi penser, la philosophie, ce n’est pas son truc. Si ce n’est qu’il a bien perçu que ça puait du c*l pour lui si son rôle s’arrêtait à ça. Et, moi, ben, je me fais ch*er depuis plus de 15 minutes.

Pendant que notre joyeuse compagnie se gèle les fesses, l’auteur de cette expédition est en train de lézarder devant un bon feu de cheminée avec sa reine à ses côtés. Bon, d’accord, il est vrai qu’il semble plus mélancolique qu’heureux et qu’elle ne l’aide pas à se sentir mieux en lui balançant le fait qu’il n’est pas un héros et, même si elle tente de se rattraper en lui assurant qu’en cela, il est réfléchi et intelligent, on ne peut pas dire que ça renvoie à Tyrion une image positive de lui-même. Il est clair qu’elle rumine, l’air de rien, le fait que Jon soit parti comme un couillon dans une expédition plus que suicidaire et c’est ce que lui fait très justement comprendre Tyrion en lui renvoyant le fait que tous les héros qu’elle vient de citer – dont Jon fait partie – sont des hommes épris d’elle. Elle joue la surprise mais, au fond, elle est bien heureuse d’entendre Tyrion lui assurer qu’il ne s’intéresse pas à elle uniquement pour bénéficier d’une alliance militaire. Cela n’empêche pas Daenerys d’être, une fois de plus, maladroite avec lui en lançant que Jon est trop petit, peu de chance donc qu’elle le regarde lui qui est nain. Du coup, elle lui assure qu’il ne peut qu’être courageux car elle n’aurait pas pris un pleutre pour Main, je ne sais pas si c’est très convaincant sachant qu’on demande à sa Main d’être surtout de bons conseils (ce qui n’a pas vraiment été le cas jusqu’ici, y compris en lui laissant entendre que Jon puisse être amoureux d’elle car rien de bon ne peut sortir d’une relation entre les deux) et loyal (là, pour le coup, ça va dépendre de son attitude par la suite). Heureusement, percevant sa mélancolie, Daenerys se pose avec lui pour évoquer ce qu’il a organisé : la rencontre avec Cersei. Il est bien de voir que Tyrion se méfie de sa sœur, qu'il est conscient qu’elle ne peut qu’avoir envie de les piéger sachant qu’elle rêve de le tuer ainsi que Daenerys, ça évitera peut-être que leur rencontre tourne au carnage. On voit, dans son discours, qu’il a déjà bien réfléchi à comment la mener pour éviter ce dernier. Après lui avoir assuré que, si elle lui touche un cheveu, ils crameront la capitale (je ne vois pas pourquoi maintenant il est pour cramer tout, la population de Port-Réal n’a pas changé, ça reste des innocents, qu’il tue sa sœur s’il le souhaite mais ce n’est pas à eux de payer les conséquences des actes de cette dernière), il lui assure que, pour briser la roue, elle se doit de ne pas être dans la destruction massive car la peur rend agressif et les dominés souhaitent toujours la chute de celui ou celle qui les domine. Après, je comprends bien qu’il essaie de la raisonner suite au massacre des soldats Lannister mais il semble un peu perdu lui-même dans ce qu’il avance. Ce qui peut, selon moi, aider Daenerys à briser la roue (qu’a construit Aegon), c’est les White Walkers car ça va lui permettre d’être perçue comme la sauveuse de Westeros plutôt que la conquérante, elle va apporter la protection et non la peur. S’il n’y avait pas ces derniers, elle serait obligée de prendre le trône par la force. Du coup, son discours ne fonctionne que dans cette situation bien particulière. Sans cette dernière, elle ne pourrait pas briser la roue et être une reine synonyme de changement. De son côté, Daenerys a le sentiment – à juste titre – d’être vouée à se jeter dans la gueule de la lionne sauf qu’il va être difficile à Cersei de la tuer si elle est accompagnée des dothrakis et de ses dragons. Il faudrait qu’elle soit suicidaire pour prendre le risque. Après, il est clair que, suite au sanctuaire, on sait aussi qu’elle est capable de tout. Si Tyrion lui assure que Jaime lui a donné sa parole de faire en sorte que ses troupes ne bougent pas, il est bien qu’il lui avoue que, de son côté, il lui a promis de faire en sorte que Daenerys n’agisse pas impulsivement parce qu’il est important qu’elle l’entende, sachant, en effet, que les négociations vont être difficiles et dans la provocation. Il a beau glisser qu’elle le fait tel un grand monarque, Daenerys n’est pas dupe du message qu’il est en train de lui faire passer et il est bien qu’il entende qu’elle ne perçoit pas la mort des Tarly comme impulsif mais comme nécessaire, ça lui permet d’aller au bout de ses pensées lui disant qu’il aurait été bon de ne pas tuer le fils et qu’un séjour en prison aurait pu faire ployer tant le père que ce dernier. Bref, il réitère sa position concernant ce qui s’est passé en espérant qu’elle n’agisse plus ainsi. Le souci, c’est qu’à chaque fois qu’elle a fait à sa manière, elle a connu un échec, il faut donc qu’il lui démontre qu’il y a un intérêt à le suivre, or, ce n’est pas avec l’expédition à la c*n et la rencontre avec Cersei que ça va, selon moi, s’améliorer. Mais, bon, Tyrion est un beau parleur, du coup, il la touche en lui assurant, de nouveau, qu’il sait qu’elle fera ce qu’il faut (suivre ses conseils donc) parce qu’il croit en elle et au monde qu’elle souhaite bâtir. Le souci, c’est qu’il ne s’arrête pas là, il va encore plus loin en laissant entendre que, pour construire un tel monde, il faudra peut-être plus d’une vie et qu’il est important qu’elle pense aussi à cette réalité, sachant qu’elle ne peut avoir d’enfant. Si je comprends, de par son statut de Corneille à 3 yeux, que Bran soit brut de pomme, là, j’avoue que Tyrion frappe fort et qu’il est difficile de comprendre pourquoi, si ce n’est que D&D, en ne cessant de nous le rappeler, confirment l’idée qu’elle va finir par tomber enceinte. Le fait qu’elle est stérile est trop mis en avant pour que cela n’arrive pas. Et d’imaginer que ça se fera avec Jon me rend perplexe, ça donne le sentiment qu’un nouveau Mordred va naitre. Difficile, par là-même, de voir du positif dans cette perspective. En attendant, Tyrion l’incite à réfléchir à la succession, à la personne qu’elle compte désigner ou faire désigner par le peuple (démocratie quand tu nous tiens). Je comprends qu’elle finisse par lui renvoyer que, tant qu’elle n’a pas vaincu, elle ne voit pas l’intérêt de réfléchir à une éventuelle succession, sachant que, pour le moment, elle n’est rien. Elle a raison aussi de lui dire que, plutôt que penser à l’avenir alors même que ce dernier est compromis avec l’arrivée des White Walkers, il serait bon qu’il pense un peu plus (et un peu mieux) au présent parce que c’est ce qui fait qu’il ne cesse de se planter. Au moins, ils se sont dit ce qu’ils avaient à se dire, ça casse pas des briques mais il fallait que ça se fasse et, pour le coup, c’était le bon moment (sauf pour la succession qui n’avait pas lieu d’être alors même que rien est fait et que le devenir de tous apparait incertain).

Au-delà du Mur, la tempête s’est levée, il est donc beaucoup moins facile de parler, du coup, forcément, ça sent l’action à 100 000 à la ronde. Ce sera, en hors d’œuvre, un ours polaire zombifié, qui, naturellement, dévore un des pauvres sauvageons voués à mourir - parce que non connus des téléspectateurs – qui, au vu de la distance mise entre lui et le reste du groupe, se trouvait être en éclaireur. Quand on voit la difficulté qu’ils ont eu à le tuer, on se dit que ça pue du c*l s’ils doivent affronter l’armée des morts pour en piquer un sans le tuer. Pourtant Béric réagit très vite en l’enflammant mais la bête est robuste, elle a donc le temps de s’avancer vers Sandor qui, paralysé par le feu, se voit être sauvé par Thoros qui, si ce ne sera pas dans l’immédiat, devrait, au vu de ses blessures, mourir (comme convenu). Heureusement, Jorah a le réflexe que personne n’a eu : utiliser du verredragon pour mettre fin au carnage. S’il apparait que Sandor se sent coupable de n’avoir pas su réagir, mettant la vie du reste du groupe en danger, on ne peut pas dire qu’il en fasse quelque chose par la suite. Rien de bien passionnant là encore, si ce n’est que ça nous permet de voir que les White Walkers ne zombifient pas que les hommes et les chevaux, ça nous prépare donc à l’idée qu’ils peuvent en faire de même avec les dragons de Daenerys. C’est dommage, ça retire de la surprise (d’autant qu’on le voyait déjà pas mal arriver).

Baelish poursuit ses magouilles à Winterfell en assurant à Sansa qu’il ne sait pas comment Arya a trouvé le message qu’elle avait envoyé à Robb. Je ne sais pas si cette dernière le teste, il serait bon que ce soit le cas car elle est la plus à même de savoir qu’il aime à comploter, à manipuler et qu’il est donc en capacité d’avoir déterré ce message pour foutre la grouille entre les deux sœurs. Si c’est le cas (ce que je crois), elle joue parfaitement son rôle. Elle a raison de dire que lancer ce type de bombe ne peut que faire du mal alors même qu’il apparait essentiel de conserver l’union du nord en place pour affronter au mieux les dangers de l’hiver. On voit combien Baelish ne supporte pas qu’elle lui rappelle que les baronnets ont désigné Jon comme King of the North, il ne cesse, à chaque fois, de lui rappeler, qu’elle est la dame de Winterfell. Forcément, s’il a des projets avec elle, il n’a pas vraiment envie qu’elle se laisse bouffer par Jon. Il lui assure donc que ces derniers la respectent et reconnaissent ses compétences pour répondre au mieux à ce statut. Pour percevoir ses motivations réelles, Sansa poursuit en mettant en avant le fait qu’ils ont démontré qu’ils pouvaient être des girouettes et que ce vieux message ne peut que la compromettre d’autant qu’elle a épousé deux hommes qui étaient des ennemis de sa Maison. En laissant entendre qu’il croit en la force de la relation entre Arya et Sansa, Baelish la pousse à réfléchir sur cette dernière et ainsi percevoir ses failles. Après, je ne comprends pas vraiment pourquoi il évoque Brienne et sa loyauté envers les deux sœurs et le fait qu’elle ne laissera pas l’une s'en prendre à l’autre. Sans doute pour que Sansa éloigne cette dernière pour avoir le champ libre si elle veut s’en prendre à Arya mais je trouve ça pas forcément intelligent, qu’est ce qui lui fait penser que Sansa va s’en prendre à cette dernière ? Elle est juste emm*rdée par le message qu’elle menace de donner aux baronnets, elle n’en est pas encore à vouloir la tuer ! Du coup, il se met en danger parce que, même s’il fait croire en son désir de protéger les deux sœurs, Sansa n’est pas nouille, elle le connait bien, elle sait comment il fonctionne (il le lui a appris), elle sait donc ce qu’il cherche à faire. Bref, Baelish est, selon moi, complètement cuit sauf si Arya est assez stupide pour marcher dans sa combine en devenant une menace pour Sansa.

Du côté de Jon, la tempête s’étant arrêtée, ils peuvent reprendre leur discussion en binôme, cette fois, c’est Jorah qui parle avec Thoros de sa charge à Pyk et le met en valeur (non pas en le soupçonnant de l’avoir fait en étant fin saoul) mais en lui disant que les Fers-Nés l’ont pris pour un dieu avec son épée enflammée. Je trouve beau qu’il lui dise qu’il était le plus courageux des hommes, c’est être élégant de le dire à un homme qui se sait fini et qui s’interroge sur ce qu’il a pu apporter le temps de sa vie.

Tormund, tout comme Bronn, possède une oreille bionique et est donc le premier à percevoir qu’ils ne sont plus seuls. Et, oh, quelle chance, un p’tit groupe, pas beaucoup plus nombreux que le leur ! Peut-être que le roi de la nuit leur a demandé d’aller cueillir des edelweiss, histoire de ne plus les avoir sur son dos ou qu’ils ont perdu le reste de l’armée pendant la tempête, on ne sait pas mais comme dit Tormund, c’est une occasion unique, allons-y ! Du coup, les gars, ils les piègent en faisant un feu (avec du bois qu’ils avaient emmené avec eux) dans un p’tit coin isolé et hop, hop, en trois parades / ripostes, Jon tue le White Walkers qui, en mourant, engendre celle de ses zombies (en même temps, heureusement, mon Jorah était dans la panade !). Là, on se dit que Jon a fait une c*nnerie monumentale en le tuant, n’ayant plus de mort sous la main à ramener à Cersei et, ben, non, c’est pas un héros pour rien, il a la chance avec lui : un seul ne meurt pas parce que, celui-ci, il s’est trompé de White Walkers, il n’a pas suivi le sien, en même temps, on ne peut pas lui en vouloir, ils ont tendance à tous se ressembler. Tormund le met à terre, Sandor l’immobilise mais le bâillonne un poil trop tard car, au cri que ce dernier pousse, on se dit que l’armée devrait rapidement les rejoindre. Ce n’est pas grave, il faut bien qu’on ait peur pour nos héros, qu’on en ait plein la vue, du moment, qu’ils ont pu capturer un mort, leur mission est faite, il ne reste plus qu’à Daenerys de bouger ses fesses pour les sauver du b*rdel où ils se sont mis. Aucune émotion, aucun intérêt réel si ce n’est qu’on apprend qu’en tuant les White Walkers, on tue tous les morts qu’ils ont zombifiés, ce qui est plutôt inquiétant parce qu’on ne peut s’empêcher de penser que, si on tue le roi de la nuit, ben, on tue l’ensemble des White Walkers et leur armée, de quoi boucler la bataille qu’on attend depuis 7 saisons très rapidement, sachant que Sam et ses livres ou les Mestres de la citadelle et leurs archives (s’ils se sortent les doigts du c*l) ou Bran et ses visions devraient bien trouver comment le tuer. Bref, il faut que je me prépare à cette réalité parce qu’on ne peut pas dire que ça me mette en joie de savoir qu’un tel raccourci est possible.

La suite ne démontre pas plus d’intelligence voire encore moins (et, pourtant, ce n’était pas gagné tant la scène était déjà bien stupide) : en comprenant que le reste de l’armée arrive, Jon fait ligoter, au plus vite, le mort et dépêche Gendry pour retourner à Fort Levant (et faire envoyer un corbeau à Daenerys). Le pauvre gars se voit se transformer en flash tant par l’urgence de la situation que par le fait que, Tormund l’ayant désarmé, il n’a plus que ses jambes pour le sauver d’un éventuel autre groupe de morts égaré. Difficile de comprendre ce choix scénaristique alors même que Bran ne cesse de surveiller les White Walkers et pouvait donc faire envoyer un corbeau à Daenerys ou, au vu de sa crainte pour Jon, cette dernière aurait pu très bien décider d’y aller d’elle-même afin de s’assurer que tout allait bien pour eux.

Le reste de la troupe se met aussi à courir, ce qui leur permet de pouvoir se réfugier sur un p’tit bout de rocher au milieu d’un lac gelé et alors que, malgré le fait que la glace cède sous leur poids, les morts avançaient irrémédiablement vers eux, ils décident brusquement de s’arrêter et de ne plus bouger jusqu’à ce que le lac gèle de nouveau. C’est plutôt sympa de leur part, ça va permettre à Jon & co d’attendre les renforts, une vraie aubaine ! Sauf pour un de ces sauvageons dont on ne connait pas le nom qui s’est vu mourir dans l’indifférence la plus totale (il n’avait qu’à pas trébucher ! ) alors même que c’est lui le véritable héros puisque c’est en se faisant plaquer au sol par les zombies que la glace s'est brisée. Du coup, moi, j’ai envie de dire : merci mon gars ! De même, si le roi de la nuit est en capacité de lancer des javelots sur les dragons de Daenerys, il ne voit pas l’intérêt de le faire sur 8 gars isolés sur un bout de rocher, c’est trop ch*ant d’aller les rechercher. A croire qu’il savait que Daenerys allait venir les secourir et ainsi pouvoir se faire un de ses dragons.

Pendant que Gendry court toujours, la nuit tombe et, étrangement, le lac ne gèle toujours pas alors même que c’est à ce moment là que les températures sont les plus basses. Nos gars ont même pu dormir un peu, serrés les uns contre les autres comme les manchots dans la Marche de l’empereur. Sandor n’est pas du matin, il est donc de méchante humeur, du coup, plutôt que de s’intéresser à la santé de Thoros (qui lui a sauvé la vie), il préfère taper sur leur prisonnier, c’est tellement plus sympa. Heureusement, Béric est là pour s’en préoccuper et découvre donc qu’il est mort pendant la nuit. Sandor se rassure en se disant que c’est une belle mort, je n’en suis pas certaine d’autant qu’au vu de ses yeux ouverts, elle n’est pas arrivée pendant son sommeil mais, bon, ça lui permet de se déculpabiliser de le croire. En tout cas, ça ne le rend pas moins c*n puisqu’il va jusqu’à renvoyer à Béric qu’il se doit de faire gaffe à son c*l puisque, son prêtre étant mort, il n’a plus qu’une seule vie. A la base Sandor est un de mes personnages préférés mais, là, j’avoue qu’il commence à me gonfler. Il serait temps de le faire évoluer, son côté bourru lasse, je trouve même qu’il perd de l’humanité qu’il avait auprès des sœurs Stark.

Jorah, lui, est plutôt performant au réveil, il réfléchit donc à une stratégie d’attaque : les White Walkers étant reliés aux zombies qu’ils ont convertis, leur meilleur chance de s’en sortir est donc de tuer ces derniers mais Jon reste dans l’idée qu’ils doivent ramener un mort (en même temps, avoir réalisé une telle expédition pour ne pas le faire, ça aurait été c*n aussi), qu’il est donc plus simple d’attendre bien gentiment Daenerys. Même si j’ai aimé que Béric le contredise en assurant que leur meilleur espoir, ce n’est pas Daenerys mais tuer le roi de la nuit, ça m’a aussi énervée de le voir valider mon appréhension face à un éventuel gros raccourci de la part de D&D : tuer ce dernier pour mettre fin aux White Walkers et leur armée.

Et, pendant que tout ce petit monde s’observe, personne ne pense à regarder si le lac est de nouveau gelé.

Du côté de Winterfell, Sansa reçoit l’invitation de Port-Réal et décide d’envoyer Brienne la représenter. Soit elle se débarrasse d’elle pour qu’elle n’intervienne pas en cas de conflit avec sa sœur (ce qui m’étonne parce que ça voudrait dire qu’elle est en train de rentrer dans le jeu de Baelish), soit c’est parce qu’elle sent le piège et qu’elle ne veut pas y aller, ce qui me semble le plus probable. Elle n’a pas reproché à Jon d’avoir répondu à l’invitation de Daenerys pour répondre à celle de Cersei d’autant plus qu’elle sait très bien que cette dernière a des comptes à régler avec elle suite à la mort de Joffrey et sa fuite. Elle n’a pas l’intention de se jeter dans la gueule de la lionne au risque d’être, de nouveau, son otage, elle a suffisamment donné. Son choix est d’autant plus compréhensible que, comme elle le dit très bien, Brienne est en bon terme avec Jaime et bénéficiera – mais c’est sans compter sur Cersei qui ne peut pas la sentir car au courant de ses sentiments pour son frère - de sa protection. Sansa démontre, une fois encore, qu’elle n’a pas confiance en Baelish en assurant, face à l’inquiétude de Brienne en lien avec sa présence à Wintefell, que ses gardes sont en capacité de l’enfermer voire de le décapiter s’il devenait menaçant pour elle. Alors il est vrai que son regard, quand Brienne quitte la pièce, peut laisser à penser qu’elle a marché dans le piège de Baelish mais je ne pense pas, elle l’envoie la représenter parce qu’elle ne veut, en effet, prendre aucun risque d’être de nouveau prisonnière de Port-Réal mais aussi de perdre les baronnets du Nord. Ces derniers ne comprennent déjà pas le départ de Jon, ils ne pourraient pas accepter qu’elle fasse de même. Après, il est clair qu’elle sait que de ne pas avoir Brienne dans ses jambes peut lui permettre de mener son enquête concernant les intentions réelles d’Arya (envers elle) sans la mettre à mal dans sa loyauté envers les deux sœurs.

Si Tyrion a raison de dire à Daenerys qu’elle est trop importante pour se mettre en danger, que le monde est perdu si elle meurt, il est aussi terriblement gonflé de sacrifier Jon & co alors même qu’il est à l’initiative de cette expédition suicide. Sans compter que je ne vois pas en quoi elle prend plus de risques maintenant plutôt qu’après : ils savent qu’une grande bataille se prépare, pourquoi, ne pas intervenir tout-de-suite. Rien ne prévoyait que les White Walkers puissent tuer un de ses dragons. Et puis, s’il ne voulait pas qu’elle s’implique il ne fallait pas les envoyer dans une entreprise aussi dangereuse ou alors il voulait se débarrasser de Jon, Jorah & co pour l’avoir toute à lui. De toute manière, Daenerys n’a pas l’intention de l’écouter, elle est amoureuse, elle veut sauver Jon. Elle a donc mis sa robe spéciale grand froid et emmène, avec elle, ses 3 dragons. J’avoue que je pensais que, par précaution, elle ne les aurait pas tous pris. En même temps, si elle n’était partie qu’avec Drogon, soit ils étaient tous mort, soit le roi de la nuit n’aurait pas pu récupérer un dragon pour le zombifier. Ceci expliquant cela, la v’là partie. J’ai trouvé son envol très joli, c’est déjà ça de pris.

Sandor s’ennuie, Sandor a envie que ça bouge, du coup, Sandor fait (encore) des c*nneries. Il balance donc des gros cailloux en direction des morts (en défigurant un au passage), le problème, c’est que ces derniers étaient à l’arrêt et, apparemment, dans l’incapacité de vérifier l’état de gel du lac, du coup, en faisant ce qu’on interdit aux enfants – on ne jette pas de cailloux sur les autres ! – il démontre à ces derniers que l’eau est de nouveau gelée et qu’ils peuvent donc le traverser pour les rejoindre. Jorah est bien tenté de buter Sandor, l’air de rien, mais il est trop chevaleresque pour le faire (je n’aurais pas eu son élégance). Forcément, ça met un peu d’action, ça permet de voir nos héros en difficulté. Sauf que, là encore, on n’est pas très inquiet - sauf pour les deux derniers sauvageons qu’on ne connait pas, pour eux, ça pue du c*l mais ce n’est pas grave tout le monde s’en fout – parce qu’on vient de voir que Daenerys prenait son envol, elle devrait donc arriver pile poil pour les sauver. Et, quand il n’y a pas de tension et d'émotion, ben, ça rend tout beaucoup moins intéressant et ça renvoie toutes les failles et les incohérences. On notera que les morts apprennent de leurs erreurs, au lieu de tous se précipiter et de risquer de briser de nouveau la glace, ils y vont progressivement. Ça tombe bien, ça permet à nos héros de pouvoir se défendre un peu avant l’arrivée de la cavalerie. Alors que Sandor bouge son c*l pour sauver Tormund, personne ne le fait pour les deux derniers sauvageons sans nom qui meurent donc, comme prévu, dans l’indifférence de tous. Ça aurait été bien de montrer qu’ils comptaient un poil aussi ou en sauver un, histoire de me dire que j’étais mauvaise langue. Là, tout est prévisible, du coup, je me suis fait les ongles en attendant l’arrivée de Daenerys et ses dragons.

Et, même là, j’ai été déçue parce qu’on avait déjà vu Drogon en action contre les soldats Lannister et que, si à ce moment là, l’émotion était à son comble parce mettant en jeu une Maison et des personnages qu’on connait (Bronn, Jaime, Tarly), là, on s’en fout parce qu’il est acquis que les White Walkers sont les ennemis et que rien a été fait pour qu’ils puissent nous toucher (on ne connait que très peu leur histoire, leur motivation à envahir Westeros…). Jon, en bon héros, continue à combattre pour permettre à ses potes de monter sauf que, pris dans sa lancée, il ne s’aperçoit pas que tout le monde l’attend. Jorah est obligé de l’appeler pour lui faire comprendre qu’il est temps d’y aller mais le gars, il continue à aller au contact des morts, leur laissant la possibilité de revenir en force puisque Daenerys ne peut pas prendre le risque de le tuer en faisant intervenir Drogon.

Du coup, comme tout le monde attend ce c*n, ça laisse le temps au roi de la nuit de récupérer un dragon parce que, rappelons-le, c’était le but, ça aurait été dommage que Jon saute directement sur le dos de Drogon, permettant ainsi à Daenerys et ses 3 dragons de partir avant de donner à ce dernier l’occasion de renforcer son armée (déjà bien puissante). Bref, le mec, il prend son javelot – prévu à cet effet – et plutôt que tuer Drogon avec tout ce beau monde dessus et ainsi mettre fin à tout ce qui peut lui barrer la route, il préfère nous faire la démonstration de ses aptitudes en matière de lancée de javelot (médaille d’or JO 2000 après l'Âge des Héros) en visant Viserion qui, lui, non seulement est plus loin mais, en plus, en train de voler. Il est comme ça, le roi de la nuit, contrairement à D&D, il aime bien aller dans la difficulté.

La mort de Viserion nous touche moins parce qu’il porte le nom du frère de Daenerys qui était un c*n et qu’on sait déjà que Drogon reproduira ce que Drogo a fait avec ce dernier, il le tuera. Et puis, ça tombe bien, ça laisse Rhaegal et qui de mieux que Jon pour chevaucher celui qui a été nommé en hommage à son père. Là encore, c’est hyper facile et cliché. Seul le cri de Drogon en percevant la mort de son frère est touchant. Plutôt que d’arrêter les c*nneries et de monter enfin sur Drogon (pour faire en sorte que Daenerys et ses deux derniers dragons puissent partir avant d’accentuer les dégâts), Jon préfère écouter sa colère envers le roi de la nuit et se jeter dans l’armée des morts, espérant certainement l’atteindre. Ce n’est que lorsqu’il comprend que le roi de la nuit à d’autres javelots en poche, qu’il somme Daenerys de partir, tout en courant vers elle, la laissant espérer le récupérer et, par là-même, la faisant attendre sauf que, forcément, depuis tout ce temps les morts sont, de nouveau, en nombre et finissent par le plaquer au sol – finalement, ils n’apprennent pas de leurs erreurs Mr. Green – qui, une fois de plus, se brise les entrainant dans les eaux glacées du lac ! Heureusement, même si Drogon est plus gros que Viserion, le roi de la nuit apparait beaucoup moins précis dans son lancée, ce qui permet à Daenerys de fuir.

En voyant l’armée quitter la partie du lac où Jon est tombé, on se dit qu’il n’est pas mort, qu’il va réussir à remonter tout seul comme un grand avec son manteau tout trempé. Il a même la chance d’avoir, à portée de main, Grand-Griffe qui lui permet, tel un piolet, de remonter sur la banquise. Au lieu de se faire discret, il se fait remarquer par l’armée des morts qui, pourtant, repartait tranquillou. Et, alors, qu’on se demande comment, cette fois, D&D vont faire pour le sortir de ce mauvais pas, v’là t’y pas que Benjen, sorti de nulle part, apparait (peut-être appeler par Bran à aller chercher Jon, je ne sais pas, j’avoue ne plus savoir comment interpréter ce ramassis d’incohérences) et se sacrifie - n’ayant plus de rôle à jouer par la suite (et étant persuadé que les morts ne peuvent pas traverser le Mur – dommage pour celui de Jon - ) - en lui laissant son cheval et en se jetant comme un c*n dans l’armée des morts.

J’ai trouvé tellement nul de mettre Jon, une fois de plus, dans une situation où personne ne peut survivre que j’ai carrément eu envie de pleurer. Surtout que ça ne sert à rien. On a bien compris qu’il était le prince qui fut promis, pas besoin de nous le rappeler en permanence sauf si c’est pour nous conditionner à le croire immortel pour mieux nous surprendre en le tuant à la fin (d’autant que Béric ne semble pas être optimiste en ce qui concerne leur devenir respectif). Là encore, je ne sais pas et j’avoue que je m’en fous parce qu’en attendant, c’est pathétique.

De retour à fort Levant, Sandor embarque le mort en vue de l’emmener à Port-Réal (Drogon l’a certainement déposé derrière le Mur parce que, normalement, aucun mort ne peut traverser ce dernier, en tout cas, c’est ce qu’avait dit Benjen et, même là, je ne suis pas certaine que ce soit possible). Même si Sandor assure ne pas le souhaiter, si Béric lui dit qu’ils se reverront, c’est qu’ils se reverront qu’il le veuille ou non.

Il est touchant de voir les dragons de Daenerys perturbés par la mort de leur frère, ça permet de mettre un poil d’émotion à l’évènement.

De son côté, Daenerys y croit encore - on ne sait pas trop pourquoi sachant que, normalement, Jon devrait être mort – et elle a bien raison puisque ce dernier apparait – au moment où elle n’y croyait plus – à la porte de Fort Levant, à moitié mort sur le cheval de Benjen. Dommage pour Jorah, la belle a retrouvé son King of the North. Du coup, les voilà sur le dernier bateau Greyjoy en partance pour Port Réal. Une p’tite séance de déshabillage et Daenerys peut enfin percevoir les cicatrices de Jon, confirmant les dires de Davos concernant le fait qu’il se soit fait poignarder (et ses jolis abdos par la même occasion).

Un dernier p’tit tour à Winterfell où Sansa profite de l’absence d’Arya pour farfouiller dans sa chambre et retrouver le message (afin de le détruire avant qu’elle en fasse n’importe quoi), ce qui n’est pas très prudent quand on sait combien Arya est déjà suspicieuse la concernant. Au lieu du message, elle tombe sur son sac d’école où y sont rangés tous les dessins visages qu’elle a réalisés. De quoi bien lui foutre la trouille d’autant qu’Arya entre à ce moment là. Si elle apparait déstabilisée, Sansa trouve cependant la force de lui demander des explications concernant ces derniers, du coup, elle sait enfin qu’Arya a bénéficié d’un entrainement à Braavos chez les Sans-Visage. Cette dernière, histoire de l’impressionner, lui propose de jouer à Action / vérité ou Je te tiens par la barbichette, je ne sais pas vraiment (un mixte des deux peut-être), mais Sansa apparait moins trouillarde qu’elle ne le pense et, sans tenir compte de ses menaces grossièrement dissimulées, continue d’exiger des explications. Du coup, Arya part dans un discours plus ou moins féministe où elle laisse entendre qu’elles n’ont pas réussi à être ce qu’elles voulaient, l’une reine, l’autre chevalier parce que les filles ne choisissent pas ce qu’elles deviennent. Alors que ce n’est pas complètement vrai, elles étaient parties pour être ce qu’elles voulaient, c’est les évènements qui ont fait qu’elles n’ont pas pu. Bref, ce n’est pas grave puisque, maintenant, elle peut être qui elle veut, il lui suffit de piquer le visage de la personne qu’elle souhaite être et, pourquoi pas, celui de Sansa. Cette dernière, si elle serre des fesses, ne bouge pas, ne rit pas, elle n’aura donc pas de tapette mais la dague qu’a donné Bran à Arya. Allez savoir pourquoi.

La scène Jon / Daenerys est d’une mièvrerie sans nom et apparait, de par le jeu des acteurs, presque insoutenable au point où je crois avoir dit à mon homme qu’il n’était pas question que je regarde le dernier épisode mais mon neveu, connaissant bien ma fougue, m’a assuré, par sms, que je devais aller au bout de la saison 7, que je n’allais pas être déçue, je le regarderai donc mais il va me falloir un p’tit temps pour oublier celui-ci et ainsi recouvrer l’envie de poursuivre l’aventure GoT. Bref, revenons à nos deux dragons (qui ne le savent pas encore). Kit arrive même pas à ouvrir ses yeux en étant crédible, c’est terrible de jouer aussi mal, on dirait Joey dans Friends quand il tourne avec Jean-Claude Van Damme Mr. Green Avec un regard bovin qui me ferait partir en courant, il met en avant combien il est désolé d’avoir été dans un tel m*rdier, coûtant la vie d’un des bébés de Daenerys. D&D aiment utiliser cette technique de faire valider aux personnages que leur idée était stupide, du coup, ces derniers ne cessent de s’excuser, ça devient pénible. Daenerys, touchée par le sentiment de culpabilité de Jon, lui assure que, s’il n’y était pas allé, elle n’aurait pas vu, or, il était essentiel qu’elle prenne conscience que les White Walkers existent vraiment pour pouvoir s’allier à lui. Au cas où on n’aurait pas bien compris, elle redit que les dragons sont les enfants qu’elle n’aura jamais, il est donc clair qu’ils vont coucher ensemble (pas grave qu’elle soit sa tante et qu’il soit son neveu, l’inceste, c’est moche que pour les Lannister) et qu'elle va tomber enceinte. En attendant, elle lui assure qu’ils vont détruire, ensemble, le roi de la nuit et son armée. Et là, le top du top : Merci Dany ! La prochaine fois, ce sera Merci tatie, ça tombe bien, ça rime aussi sifle On va dire que c’était une touche d’humour de la part de D&D d’ailleurs ça fait même sourire Daenerys tant ça sort de nulle part et que ça ne ressemble à rien. Les p’tits surnoms, Jon, ça se donne après avoir couché, tu as pas bien lu le script ! Du coup, ben, ce sera « my queen », bravo Jon, tu as tout bon. Si j’ai bien compris que c’était pour lui montrer qu’il était reconnaissant du sacrifice qu’elle a fait (en perdant Viserion), c’est quand même complètement débile, après avoir refusé une bonne vingtaine de fois de plier le genou, de le faire alors même qu’elle accepte de l’aider sans rien lui demander en retour, lui donnant même sa parole ! Décision qui peut être lourde de conséquences d’ailleurs Daenerys le dit très bien : "vos sujets ne vont pas être contents". Mais, Jon, il est comme feu Ned Stark, il est droit, il respectera donc son engagement et, vu qu’il est amoureux, ils pensent que ses baronnets vont l’être aussi. Il a raison, les Tarly ne peuvent plus en témoigner mais ils ont bien perçu (et apprécié) les valeurs de Daenerys. Et, alors qu’elle doute enfin d’elle, ce qui est plutôt bien, ça aide à se remettre en question, Jon, voulant définitivement la faire craquer et la mettre dans son lit, lui assure qu’elle est digne de la confiance qu’il lui a donnée.

On termine par ce pourquoi cette expédition débile et suicidaire a été mise en place, la transformation de Viserion par le roi de la nuit après l’avoir sorti du lac avec de grosses chaines qui sortent – là encore – de je ne sais où, on s’en fout me direz vous, le principal, c’est le fait que ce dernier ait son dragon à lui. Ça rééquilibre les forces puisqu’on a bien vu que les dragons laissent peu de chance de survie tant aux vivants qu’aux morts. Alors, oui, la scène est belle au niveau de la photographie et dans ce que cela représente pour la suite mais ça ne fait pas le tout.

Je me rends compte qu’au final, j’ai très peu analysé l’épisode, ce qui démontre la pauvreté de ce dernier, je crois qu’il n’y a rien à analyser juste à retenir qu’il fallait un dragon au roi de la nuit et que c’est chose faite, reste à voir si ça va permettre à D&D de retrouver de la pertinence et de la cohérence. Affaire à suivre donc.
===============

Wilson : "Tu es un être diabolique et néanmoins un marionnettiste bienveillant "
Revenir en haut
Dayllahc
House Addict

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juin 2010
Messages: 3 623
Localisation: Là où une citadine aimant aussi la nature peut être... :)
Féminin Scorpion (23oct-21nov)
Personnage(s) préféré(s): House Cameron
Episode(s) préféré(s): saisons 1 à 4
Ships: Hameron Hilson Widdy Luddy

MessagePosté le: Mar 28 Nov - 14:54 (2017)    Sujet du message: Game of Thrones Répondre en citant

Je voulais passer dans ce topic Razz pour vous parler des deux choses qui m’ont le plus marquée dans les extraits et surtout les fanvids que j’ai vues de la saison 7 de Got ».

Evidemment, comme vous vous en doutez, il y a la fin de Baelish : pour le dire brièvement, il aurait dû arrêter de manigancer, il ne l’a pas fait… grave erreur…
Une partie de moi aurait préféré que la situation se passe différemment mais mon point de vue principal, c’est que de toute façon, ça n’aurait pas effacé ce qu’il a déjà fait… d’autant que là, il est carrément allé jusqu’à essayer de dresser Sansa et Arya l’une contre l’autre si j’ai bien compris et c’est carrément "la" mauvaise idée et cela ne m’a pas étonnée qu’elles se soient unies pour contrer son intolérable projet.

Voici deux fanvids que je trouve particulièrement intéressantes:

https://www.youtube.com/watch?v=YALd2hreB9s

Cette deuxième fanvid montre certains extraits de scènes violentes de la série, je préfère vous prévenir mais c'était plutôt difficile à éviter vu qu'il s'agit de Got" justement.

https://www.youtube.com/watch?v=bRlvdpWdopo

Puis, il y a la rencontre entre Jon et Daenerys et leur rapprochement au fin de la saison : Je me disais depuis quelque temps que cette relation pouvait être troublante et ce fut le cas pour moi in_love: le courant passe joliment entre eux, j’aime également l’idée d’une possible union pour le bien de Westeros - il ma semblé, hein ? - parce que je n’aime pas franchement par contre la tournure des choses en ce qui concerne Cersei.

Pour revenir au côté amoureux, on peut dire que l’alchimie est indéniable entre eux vu l’étreinte à la fin de la saison (et d’ailleurs, cette fanvid - https://www.youtube.com/watch?v=WYV1mgAIWic _ le montre bien Embarassed, je trouve même si le trouble est déjà là dans les images que j’ai déjà vues des épisodes d’avant) mais comme je m’y attendais, il y a évidemment un obstacle en vue et un dilemme même avec cette révélation du lien de parenté qu’ils ont si j’ai bien compris une fois encore.

Je précise également que j’aime toujours la relation Jorah – Daenerys (et je suis contente qu’il aille mieux - en tout cas, je crois qu'il va mieux - et qu’ils aient pu se revoir) mais mon point de vue a évolué sur celle-ci : je la vois essentiellement comme une amitié à présent qui reste tendre car je reconnais que j’avais quelques difficultés à imaginer le côté physique de leur relation mais elle conserve néanmoins sa beauté.
===============
& Hameron Scorpionne ^^ &

Ici et ailleurs

See you soon ! ^^


Fanarts de moi !
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:08 (2017)    Sujet du message: Game of Thrones

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Dr. House FAN Index du Forum -> House Fan -> Salle de Repos -> Loisirs -> Séries Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 312, 13, 14
Page 14 sur 14

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group | Traduction par : phpBB-fr.com

TOUS DROITS RESERVES http://dr-house.xooit.tv © 2007-2017 Forum Dr. House FAN